Vers le haut

Jean-Christophe Péraud remporte le Critérium International

Frank Schleck (29e) finit meilleur Luxembourgeois

Vainqueur au général de l’édition 2014 du Critérium International, Jean-Christophe Péraud est parvenu à rééditer son exploit.

Le Français a fait la différence dans l’ascension finale vers le Col de l’Ospedale. Deuxième du dernier Tour de France, Péraud s’impose sur les hauteurs de Porto-Vecchio et devance au classement général final Thibaut Pinot et Fabio Felline.

Bien que le vent se soit levé sur la Corse du Sud, les conditions sont toujours aussi idéales au départ de la troisième et dernière étape du Critérium International à Porto-Vecchio. En l’absence de Sorensen (TCS), non partant, 115 coureurs s’élancent à 11h27 pour ce troisième chapitre du triptyque de la route : une étape montagneuse de 189,5 km, comprenant 7 ascensions dont la dernière redoutable vers le Col de l’Ospedale.

Après 9 kilomètres, 5 coureurs parviennent à s’échapper : R. Feillu (BSE), Haga (TGA), Mager (CLT), Canola (UHC) et Giraud (M13). Leur avance atteint 3’45 au kilomètre 20 avant que la formation Cannondale-Garmin du maillot jaune, Benjamin King, organise une réelle poursuite. Juste après la traversée de la splendide cité de Bonifacio, l’écart a chuté : 3’ au km 36.

Au premier sprint de bonifications, disputé à Monacia-d’Aullène (km 47,5) et remporté par Romain Feillu, le retard du peloton augmente à nouveau pour atteindre 3’50. En quête de points au classement du meilleur grimpeur, Canola passe en tête au sommet de la Côte de Roccapina puis de la Côte d’Orasi alors que le peloton toujours emmené par la formation du leader de l’épreuve pointe à 3’30.

Le deuxième sprint intermédiaire, à Sartène (km 77) est remporté par Mager alors que l’avantage du groupe de tête passe à 4’. Les choses n’évoluent pas d’avantage dans l’ascension de la Côte de Granace au sommet de laquelle, Canola s’offre 6 points supplémentaires. Les choses évoluent dans la 4e difficulté du jour lorsque Guillemois (EUR) s’extrait seul du peloton. Au Col de Sainte-Lucie-de-Tallano, franchi en tête par Canola, Guillemois pointe à 1’35 et le peloton à 2’25.

Le coureur d’Europcar parvient à opérer la jonction avec la tête au km 114, dans l’ascension vers le Col de Bacinu. Quelques instants plus tard, Giraud, lui, cède et se fait irrémédiablement distancé par ses anciens compagnons d’échappée. Les 5 coureurs de tête parviennent au sommet (km 121,5), emmené une nouvelle fois par Canola, avec un avantage de 2’05.

En passant en tête au sommet de la Côte de Ceccia, Marco Canola s’assure la couronne de meilleur grimpeur alors que l’écart reste toujours aussi important : 2’55. Au kilomètre 160, deux hommes passent à l’offensive : Haga, vite rejoint par R. Feillu. A 25 km de l’arrivée le duo de tête possède 25’’ d’avance sur les coureurs lâchés et 1’10 sur le peloton. A 20 km, les leaders n’ont plus que 35’’ d’avance sur un peloton qui a repris les coureurs intercalés. Le troisième sprint de bonifications (km 172) est remporté par Feillu alors le duo n’a plus que 25’’ d’avance. Les deux sont finalement repris au km 172.

Un peloton fort d’une centaine d’éléments attaque donc la dernière ascension, celle redoutée et redoutable vers le Col de l’Ospedale. Apres une première tentative de Konovalovas (M13), en vain, Thibaut Pinot est le premier des favoris à placer une banderille à 9 km du sommet. Son effort ne secouera que légèrement le groupe réduit à une trentaine d’éléments.

Un kilomètre plus loin, le tenant du titre, Jean-Christophe Péraud (ALM) parvient à s’échapper. Le deuxième du dernier Tour de France réalise le break et possède 28’’ d’avance à 5 km de l’arrivée, puis encore 35’’ à 2 km. Malgré une vive réaction de Pinot, emmenant avec lui Fedrigo (BSE), Vuillermoz et Bakelants (ALM), l’homme de tête ne sera jamais repris. Péraud s’impose et franchit finalement la ligne avec une avance de 15’’ sur Fedrigo et 16’’ sur Pinot.

Le coureur de l’équipe AG2R La Mondiale remporte l’épreuve pour la deuxième année consécutive en devançant au général Thibaut Pinot de 10 secondes et Fabio Felline de 18.

Frank Schleck (29e) finit meilleur Luxembourgeois - Classements voir en bas)

Classements sur le site du Tour de France

Portrait de sportspress.lu
AUTEUR

sportspress.lu

Médias

(08/10/2017 / lessentiel.lu) Le Luxembourg a complètement coulé face à la Suède (8-0)...
Dimanche, octobre 8, 2017 - 21:43
(14/09/2017 / CIO) La Session du Comité International Olympique (CIO), réunie à Lima...
Jeudi, septembre 14, 2017 - 12:06
(7/9/2017 - Fédération Luxembourgeoise de Football) L’Union des associations européen...
Jeudi, septembre 7, 2017 - 15:58
(3/9/2017 - lessentiel.lu) Un pied, une tête, la barre (une pour Griezmann et une pou...
Lundi, septembre 4, 2017 - 01:11

Espace Membres