Vers le haut

La dernière échappée de Roger Walkowiak

Le vainqueur du Tour de 1956 est décédé à l'âge de 89 ans

(07/02/2017 letour.fr) Roger Walkowiak aurait eu 90 ans dans quelques semaines. Mais le vainqueur du Tour de France 1956 nous a quittés dans la nuit de lundi à mardi. Il laisse la trace d'un coureur de tempérament.

Il a été le symbole d'une certaine forme de romantisme qui veut qu'en cyclisme, les scénarios peuvent être déconstruits par des champions qui n'en ont pas l'air. Réputé pour sa solidité et de réels talents en montagne, Roger Walkowiak ne figurait pas pour autant parmi les favoris du Tour 1956. Le coureur montluçonnais, malgré des coups d'éclat remarqués sur Paris-Côte d'Azur ou le Dauphiné Libéré, avait été laissé à la porte de l'équipe de France cette année-là.

Et pourtant, sa persistance à se glisser dans des échappées fructueuses, son sens tactique certainement sous-estimé par des adversaires comme Charly Gaul, Federico Bahamontes ou Raphaël Geminiani, lui ont permis d'aborder dans des conditions favorables la séquence alpestre du Tour. Sur l'étape de Grenoble, à quatre jours de l'arrivée, Walkowiak récupérait le Maillot Jaune qu'il avait déjà porté en début de course. Cette fois-ci, il n'allait plus céder sa place au sommet… surtout pas pour la dernière étape, partant de chez lui dans l'Allier, à Montluçon. En héritage, le dernier vainqueur représentant une équipe régionale (Nord Est-Centre), a laissé une expression dans le langage cycliste. Mais le « Tour à la Walko » a surtout été réhabilité par les plus fins analystes, Antoine Blondin expliquant par exemple que « sa victoire régularise une situation de fait. "Walko" était le plus courageux, le plus constant, le mieux portant ».

L'ancien patron du Tour, Jacques Goddet, enchérissait d'ailleurs en signant à l'intéressé une dédicace élogieuse : « À Roger Walkowiak [...], vainqueur du Tour que j'ai le plus aimé ». C'est le même hommage que souhaite rendre le Tour de France à Roger Walkowiak, qui était également devenu il y a quelques semaines, après le décès de Ferdi Kübler, le doyen des vainqueurs de l'épreuve. Les pensées les plus chaleureuses vont à toute sa famille et à ses proches. 

(Photo letour.fr)

Portrait de sportspress.lu
AUTEUR

sportspress.lu

Médias

—  Trois étudiants âgés de 18 à 25 ans, encadrés par un «coach» en réseaux sociaux, p...
Mardi, avril 18, 2017 - 12:46
17.04.2017 (Info sportspress.lu / IIHF) SOFIA - Luxembourg, one of the smallest count...
Lundi, avril 17, 2017 - 18:55
(13/04/2017 - lessentiel.lu) L’information avait été dévoilée en exclusivité par L'es...
Jeudi, avril 13, 2017 - 20:12
(13/04/2017 - lessentiel.lu) Cinq jours avant d'aller défier les Pays-Bas en éliminat...
Jeudi, avril 13, 2017 - 09:43

Edmond Luciani †

sportspress.lu a le triste devoir de faire part du décès de son membre d’honneur

Monsieur Edmond Luciani
12.01.1930 – 08.04.2017

Membre de notre association depuis 1974, Ed était franc, honnête, charmant et jovial. On pouvait compter sur lui à tout moment.
Nous garderons du défunt un souvenir inaltérable.
À son épouse Germaine ainsi qu’à toute la famille, nous exprimons nos plus sincères condoléances.

Le comité

Espace Membres