(14/08/2016 – rio2016.com) Quand il entre dans le stade, les bras grands ouvert, la clameur du public ne laisse aucun doute. C’est pour lui que le stade est plein.

Sacré champion olympique du 100 m en 9 sec 81/100e (vent: +0,2 m/s), pour devenir le premier athlète de l’histoire à remporter trois fois l’épreuve reine du sprint, il en ferait presque oublier le second sur le podium l’Américain Justin Gatlin (9.89) et le Canadien Andre de Grasse, médaille de bronze (9.91).

Avant la finale dimanche, Gatlin a systématiquement été sifflé par le public du stade olympique de Rio lorsque son visage apparaissait sur les écrans. Par ricochet, Bolt était lui acclamé dès que les caméras se braquaient sur lui.

Le stade a vibré quand Bolt s’est détaché sur les 15 derniers mètres. Il a ensuite défilé dans le stade Engenhão avec la mascotte en peluche Vinicius sous le bras, qu’il a ensuite offerte au public. Après avoir enlevé ses crampons, il a franchi la barrière de sécurité, embrassé sa mère, et pris des selfies avec des fans conquis par leur idole. Ce n’est qu’au bout de plusieurs minutes qu’il s’est arrêté pour réaliser son légendaire symbole de l’éclair, devant les photographes. 

(Photos sportspress.lu/Gerry Schmit)

 
14.08.2016, Olympia 2016 Rio, Olympische Spiele Rio de Janeiro, Rio2016, Brasilien, Brasil, Olympische Sommerspiele 2016, Day 9 vl: 2612 Usain Bolt (Jamaika – JAM) – 2434 Jimmy Vicaut (FRA) Foto: Gerry Schmit

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here