(01/02/2018 – Lessentiel.lu) Le président de l’UEFA Aleksander Ceferin était présent jeudi 1er février pour inaugurer l’ «Air Dome» de la FLF à Mondercange. Une conférence de presse a précédé cette inauguration.

La Nations League vient d’être lancée, pouvez-vous nous assurer que cela ne va pas un jour remplacer complètement la formule des éliminatoires classiques?
Non, les éliminatoires seront maintenus. Le Nations League offre simplement une chance supplémentaire aux petites nations du football de se qualifier pour l’Euro. Et les grandes nations ont l’occasion de jouer entre-elles. Cela permet aussi d’avoir moins de matchs amicaux.

Quels sont vos principaux projets à la tête de l’UEFA?
Il y a en beaucoup. Mais le principal réside peut-être dans le fair-play financier. Le plus gros souci du football actuel, c’est le déséquilibre qui s’accroit entre les clubs les plus riches et les autres, il faut stopper cela.

Quel regard portez-vous sur le football luxembourgeois?
Je constate qu’au Luxembourg, le football a beaucoup progressé. Il y quelques années, tout le monde battait le Luxembourg. Maintenant, c’est très différent et l’équipe nationale a même atteint le meilleur classement FIFA de son histoire (ndlr: 83e, désormais 84e). J’ai suivi les derniers résultats et notamment le match nul face à la France (ndlr: 0-0) et la victoire face à la Hongrie (2-1). Il y a du très bon travail qui est effectué au Luxembourg.

Les instances du football européen et mondial ont été rattrapés par des scandales de corruption ces dernières années, avez-vous réglé ces soucis?
Les temps changent, je parle ici pour l’UEFA et c’est une instance très transparente. Je pense que cela ne pourrait plus arriver à l’UEFA.

(L’Essentiel / Philippe Di Filippo)

(Photos sportspress.lu / Julien Garroy / 6, Petz Lahure / 1)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here