A retenir :
• Pour sa 7ème édition, l’Arctic Race of Norway  sillonnera les paysages somptueux des îles Lofoten et Vesterålen.
• 19 coureurs présents sur l’édition 2019 de la course la plus septentrionale au monde prenaient le départ du Tour de France à Bruxelles en juillet dernier.
• L’ascension du Storheia Summit (3,5 km à 11,8 %) surnommé par beaucoup d’observateurs «le Ventoux norvégien»; fera office de juge de paix pour des coureurs comme Warren Barguil, Alexey Lutsenko, Ilnur Zakarin ou encore Krists Neilands dans la perspective du classement général.

(09-08-2019 / A.S.O.) L’Arctic Race of Norway réserve cette année un parcours de choix pour les 120 coureurs qui seront présents sur la ligne de départ le 15 août à Å. Parmi eux pour la victoire finale, il faudra compter sur le champion de France de l’équipe Arkéa-Samsic Warren Barguil, double vainqueur d’étape sur le Tour de France en 2017 et 10ème de la dernière Grande Boucle. Mais les favoris seront nombreux comme Alexey Lutsenko (Astana Pro Team), double lauréat du Tour d’Oman, qui compte bien pour sa première participation faire briller le maillot de champion du Kazakhstan au soleil de minuit. IlnurZakarin (Team Katusha Alpecin), engagé de dernière minute et 3ème de la Vuelta en 2018, a lui aussi des belles cartes à faire valoir notamment sur les pentes abruptes du Storheia Summit.
Les outsiders désireux de jouer les troubles fêtes seront eux aussi présents à l’image d’un habitué, ancien lauréat de l’épreuve en 2015 et champion d’Estonie du contre-la-montre: Rein Taaramäe. Krists Neilands (Israel Cycling Academy), vainqueur du dernier Tour de Hongrie en remportant deux étapes, et le jeune Brandon McNulty (Rally UHC Cycling) qui s’est adjugé le Tour de Sicile en 2019 comptent bien ajouter une ligne à leur palmarès et démontrer leurs talents de grimpeur/puncheur. L’ombre de l’édition 2018 planera aussi sur l’issu du  classement général final 2019 à Narvik avec Markus Hoelgaard (UNO-X Norwegian Development Team) et Colin Joyce (Rally UHC Cycling) respectivement 2ème et 3ème l’an passé.

Qui pour priver Mathieu Van der Poel d’une moisson d’étapes?
Les chasseurs de bouquet seront légion et bien décidés cette année à ne pas perdre le nord et contrecarrer les plans de Mathieu Van der Poel (Corendon Circus), double champion du monde de cyclo-cross et vainqueur de deux étapes en 2018 sur l’Arctic Race of Norway. Ainsi, des garçons comme Magnus Cort Nielsen (Astana Pro Team), Lilian Calmejane (Total Direct Energie), Loïc Vliegen le récent vainqueur du Tour de Wallonie, ou le champion de Norvège Amund GrøndahlJansen pourraient s’inviter à la fête et glaner une victoire.
Le Néerlandais, vainqueur également de l’Amstel Gold Race 2019 au terme d’un sprint à couper le souffle, aura aussi fort à faire dans la dernière ligne droite pour devancer des adversaires tels que Bryan Coquart, 7 fois vainqueur cette année, Christophe Laporte, lauréat du Tro Bro Leon en 2018, Danny Van Poppel (Team Jumbo-Visma) ou encore Sondre Enger (Israel Cycling Academy) et Lucas Erikson, le double champion de Suède en titre.
Mais si l’objectif était ailleurs pour le petit-fils de Raymond Poulidor? Après sa victoire le week-end dernier lors de la coupe du monde de VTT, une surprise du chef pour le classement général de l’Arctic Race of Norway 2019 est envisageable et tout le monde sait qu’impossible n’est pas Van der Poel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here