(05/11/2020 – Info sportspress.lu / UCI) Le 189e Congrès annuel de l’Union Cycliste Internationale (UCI) s’est tenu aujourd’hui dans un format entièrement virtuel, pour la première fois de son histoire, en raison des restrictions imposées par la situation sanitaire mondiale actuelle (pandémie de Covid-19). Les délégués de 115 Fédérations Nationales affiliées à l’UCI ont participé à l’événement.

Le Président de l’UCI David Lappartient a dressé le bilan d’une année cycliste 2020 fortement contrariée par la pandémie de coronavirus qui sévit encore aujourd’hui. Dans son allocution, il a rappelé que l’UCI a su faire preuve de leadership et réagir très rapidement, en étroite collaboration avec toutes ses parties prenantes, réunies dans ce contexte difficile. Grâce à l’élaboration de protocoles sanitaires stricts et à l’élaboration de nouveaux calendriers révisés, les principaux Championnats du Monde UCI – de cyclisme sur route et de mountain bike, organisés respectivement à Imola, en Emilie Romagne (Italie), et à Leogang (Autriche) – ont pu se dérouler. De même, l’UCI et ses partenaires sont parvenus à mettre sur pied dans de bonnes conditions l’édition 2020 de l’UCI WorldTour et de l’UCI Women’s WorldTour. La tenue de ces événements fait figure d’exception dans un monde du sport durement touché par le nouveau coronavirus.
Le Président de l’UCI s’est en particulier félicité du succès rencontré par les Championnats du Monde Route UCI 2020, notamment en termes d’audience TV et sur les réseaux sociaux. Il a rappelé la présence sur ces Mondiaux UCI du Président du Comité International Olympique (CIO) Thomas Bach, qui a tenu à transmettre au Congrès un message vidéo pour féliciter l’UCI et les familles du cyclisme pour la réussite de l’événement et leur capacité à organiser des compétitions dans un contexte sanitaire international très défavorable en protégeant la santé de toutes les personnes impliquées.
David Lappartient a aussi tenu à présenter aux participants au Congrès les nombreux projets qui ont poursuivi leur développement ou se concrétiseront en 2020, à l’image des premiers Championnats du Monde Cyclisme Esport UCI de l’histoire, qui se dérouleront en décembre prochain.

Un nouveau membre a rejoint l’UCI lors de son Congrès 2020 : ce dernier s’est en effet prononcé en faveur de l’affiliation de la Fédération Nationale de laPalestine. Cela porte le nombre des Fédérations Nationales membres de l’UCI à 197, l’objectif consistant à porter ce total à 200 d’ici la fin du premier mandat de David Lappartient à la Présidence de l’UCI, conformément à l’Agenda 2022 de la Fédération.
En outre, le Congrès de l’UCI a décidé d’exclure la Fédération Cycliste du Chili, l’Union Cycliste Bulgare et l’Association Cycliste du Monténégro pour violations graves de leurs obligations en vertu des Statuts de l’UCI, en particulier en termes de gouvernance et financiers. Trois nouvelles Fédérations ont ensuite été affiliées pour ces trois pays : la Fédération Nationale du Chili, la Fédération Nationale de la Bulgarie et la Fédération Nationale du Monténégro.

Le Congrès a approuvé le Rapport Annuel 2019 de l’UCI, dans lequel on retrouve entre autres les états financiers consolidés de l’UCI et du Centre Mondial du Cyclisme (CMC) UCI. Les réserves des deux entités à la fin de 2019 s’élevaient à plus de 40 millions de francs suisses. Le Congrès a également approuvé le budget 2021 de l’UCI ainsi qu’une prévision mise à jour pour 2020. Le plan financier de l’UCI sur quatre ans présenté au Congrès inclut le scénario d’une annulation des Jeux Olympiques en 2021. Si ce scénario devait se réaliser, l’UCI serait en mesure de maintenir ses réserves à plus de 20 millions de francs suisses jusqu’aux JO de Paris 2024.

Dans le contexte de la modernisation en cours du cyclisme et afin d’assurer la place de ce dernier aux avant-postes du monde sportif, le Congrès de l’UCI a salué l’engagement au 15 novembre par la Fédération de Michael Rogers en tant queManager Innovation. A ce titre, il rejoindra le Département des Sports de l’UCI et sera chargé notamment du développement du cyclisme esport, de la gestion des projets liés à l’utilisation des nouvelles technologies dans les épreuves cyclistes et de l’exploitation des données des athlètes en course. Coureur professionnel de 2000 à 2016, spécialiste de la route et de la piste, l’Australien a été sacré Champion du Monde UCI du contre-la-montre individuel trois années consécutives (de 2003 à 2005). Il a par ailleurs participé au Tour de France à 11 reprises et quatre fois au Giro d’Italia, terminant 9e du premier en 2006 et 6e du second en 2009. Michael Rogers a été le Président et Directeur Général de la plateforme de cyclisme esport VirtuGO, dont il est également le fondateur.

Les participants au Congrès ont été informés du bon déroulement du transfert des activités opérationnelles antidopage de l’UCI de la Fondation Antidopage du Cyclisme (CADF) à l’Agence de Contrôles Internationale (ITA). Ce transfert sera pleinement effectif au 1er janvier 2021. Les participants ont pu suivre dans ce cadre une présentation effectuée par le Directeur Général de l’ITA Benjamin Cohen.

A l’issue du Congrès, le Président de l’UCI David Lappartient a déclaré : « Je tiens à remercier sincèrement tous les membres des familles du cyclisme pour l’engagement, la solidarité et l’unité dont ils ont fait preuve tout au long d’une année 2020 marquée par la pandémie de Covid-19. Ensemble, nous sommes parvenus à faire vivre le cyclisme quand on pouvait craindre qu’aucune compétition n’ait lieu.

« L’année ne s’est heureusement pas limitée à la gestion de la crise liée au nouveau coronavirus, et nous avons avancé dans de nombreux domaines. Sur le plan sportif, l’UCI Women’s WorldTour a connu sa première édition sous sa nouvelle formule ; la réforme du cyclisme sur piste a été finalisée et se concrétisera en 2021 ; quant au cyclo-cross, la première manche du nouveau format de sa Coupe du Monde UCI aura lieu à la fin du mois.

« D’autres secteurs ont fait l’objet d’avancées significatives, à l’image de l’éthique et de la gouvernance. Nous avons par exemple obtenu la certification EDGE, standard de référence au niveau international pour la certification des organisations en matière d’égalité professionnelle entre hommes et femmes, et avons commencé à travailler au renforcement de la promotion de la diversité, dans la ligne des efforts accomplis dans le cadre du CMC UCI. Le rapport de la Commission d’éthique présenté aux Fédérations en amont du Congrès a par ailleurs démontré l’étendue des activités de la Commission, dont le travail est désormais publié par l’UCI, et confirmé l’importance de la Commission d’éthique pour la gouvernance de notre institution. »

Prochain rendez-vous institutionnel majeur de la Fédération, le premier Comité Directeur UCI de l’année 2021 devrait se dérouler le 29 janvier prochain à Ostende (Belgique), en marge des Championnats du Monde Cyclo-cross UCI 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here