Ø  Les prémices de la 112e édition du Tour de France ont été présentés lors d’une conférence de presse au sein de la Préfecture du Nord. En 2025, le Grand Départ mettra en avant la richesse de l’ensemble du territoire de la région Hauts-de-France, du département du Nord et de la Métropole Européenne de Lille. Ø  Le rendez-vous est fixé le 5 juillet pour la première étape, avec un parcours en boucle autour de Lille ; le Pas-de-Calais sera ensuite à l’honneur avec une traversée d’est en ouest entre Lauwin-Planque et Boulogne-sur-Mer ; le peloton partira ensuite de Valenciennes, de retour sur le parcours du Tour après 34 ans ; Dunkerque, Grand Départ 2001 et ville départ sur le Tour 2022 accueillera l’arrivée de la troisième étape ; enfin, le départ d’Amiens sera l’occasion de remercier une dernière fois les habitants des Hauts-de-France pour leur accueil, avant que le Tour ne s’élance vers d’autres horizons.  
 Le Nord de la France va accueillir de nouveaux Géants. Loin de ceux que l’on a l’habitude de côtoyer à l’occasion des carnavals, kermesses, braderies ou de Paris-Roubaix, ceux-ci sont au nombre de 176, de taille humaine, à vélo, et prêts à en découdre à travers les plaines, vallons et montagnes de France. Les géants cyclistes, le Nord en connait un rayon : 2 vainqueurs (Maurice Garin, nordiste d’adoption, en 1903, Henri Cornet en 1904) ; 7 porteurs du Maillot Jaune (Jean Alavoine en 1922, Amédée Fournier en 1939, José Catieau en 1973, Martial Gayant en 1987, Cédric Vasseur en 1997, Laurent Desbiens en 1998 et Christophe Moreau en 2001) ; une légende en la personne de Jean Stablinski, plus de 100 victoires professionnelles dont 5 étapes du Tour de France entre 1957 et 1967, un titre champion du monde (1962) et 4 titres de champions de France (1960, 1962, 1963, 1964).   
 ©PressesportJean Stablinski, champion du monde 1962 et vainqueur de 5 étapes sur le Tour de France. ©PressesportLe Géant de Jean-Marie Leblanc, directeur du Tour de France de 1989 à 2006.©PressesportChristophe Moreau, vainqueur du prologue lors du dernier Grand Départ du Tour de France dans le Nord (2001). 
 Pour la 5e fois, le Tour de France s’élancera de cette terre cycliste, berceau de Paris-Roubaix. En 2001 pour le dernier Grand Départ, de Dunkerque, Christophe Moreau s’était paré de jaune à l’issue du prologue. Cette fois, sur une étape en ligne, la bataille pour le premier Maillot Jaune se jouera à haute vitesse et il faudra être dans un grand jour pour s’imposer sur la terre des Géants. La Métropole Européenne de Lille, premier site d’accueil de ce Grand Départ, sera également le lieu de sa première arrivée. Sur cette étape tracée en boucle autour de Lille, le vent sera un élément déterminant : sur des routes exposées, il faudra de la vigilance pour ne pas se faire piéger. La bataille pour le maillot de meilleur grimpeur devrait être au rendez-vous, en lever de rideau de celle pour le Maillot Jaune : les côtes de Notre-Dame-de-Lorette, du Mont Cassel (par son versant pavé) et le Mont Noir, à une quarantaine de kilomètres de l’arrivée seront les objectifs des premiers échappés de cette édition. Les sprinteurs se joueront probablement la victoire au bout d’une ligne droite d’un kilomètre, au pied de la citadelle.  Le lendemain, le peloton quittera le département du Nord pour une traversée du Pas-de-Calais et un final musclé sur la Côte d’Opale avant de jouer la victoire de l’étape à Boulogne-sur-Mer. Taillé pour les puncheurs, le final de cette deuxième étape assure une vie difficile au vainqueur de la veille s’il est un pur sprinteur. Au-delà d’une ligne droite finale en montée, les côtes de Saint-Etienne-au-Mont et d’Outreau, placées à moins de dix kilomètres de l’arrivée promettent de faire la sélection entre les costauds du peloton. Retour dans le département du Nord lundi 7 juillet, pour la dernière étape tracée intégralement en région Hauts-de-France. Entre Valenciennes et Dunkerque, vigilance et tension dans le peloton devraient être de mise. Le départ de Valenciennes et la première partie de l’étape ne présentent aucune difficulté particulière, contrairement au final vers Dunkerque qui peut se révéler extrêmement piégeux. Après le sprint intermédiaire d’Isbergues, bien connu des suiveurs du cyclisme, le tracé plein Nord vers la côte de Cassel puis l’arrivée de l’étape promettent du spectacle si le vent se mêle à la fête. Mardi 8 juillet, à Amiens, capitale historique de la Picardie, il sera l’heure pour le Tour de quitter les Hauts-de-France pour une destination encore inconnue…   
 Les quatre premières étapes du Tour de France 2025 : . Samedi 5 juillet, étape 1 : Lille Métropole > Lille Métropole, 185 km. Dimanche 6 juillet, étape 2 : Lauwin-Planque > Boulogne-sur-Mer, 209 km. Lundi 7 juillet, étape 3 : Valenciennes > Dunkerque, 172 km. Mardi 8 juillet, étape 4 : Amiens > ?
Article précédentLe match de barrage Géorgie-Luxembourg se jouera le 21 mars à 15.00 h (heure luxembourgeoise)
Article suivantUne exposition à l’occasion des 50 ans du “Luxembourg Paralympic Committee”