(10/02/2019 – sportspress.lu / lessentiel.lu) Le Luxembourg a vaincu la Tunisie (2-0) grâce à Molinaro et Minella samedi en Fed Cup à Esch-sur-Alzette. En 2020, il remontera pour la première fois depuis 2014 dans le groupe 1. 

Impériale toute la semaine, Eléonora Molinaro a parfaitement lancé cette finale en dominant Chiraz Bechri (7-5, 6-2). La Strassenoise, 438e mondiale, avait remporté ses trois premiers simples de la semaine (et deux doubles sur deux) ne concédant aucune manche et seulement sept petits jeux. 

Un peu crispée, elle en a lâché presque autant dans le premier set face à la Tunisienne (7-5) après avoir raté une occasion de conclure à 5-4. Mais remise en confiance par le soutien du public (plus de 500 bruyants spectateurs) et un très bon jeu de retour qui lui a permis de mener 6-5, Molinaro s’est libérée. Supérieure dans ses frappes du fond court comme dans la variété de son jeu elle a conclu solidement la partie en 1 h 28 (7-5, 6-2).

C’était alors l’heure du choc. Le seul entre deux joueuses du top 100 de la semaine opposant Mandy Minella (99e mondial) et Ons Jabeur (56e), ancienne gagnante de Roland-Garros juniors (2011). Toutes deux étaient invaincues en simple cette semaine. 

Et immédiatement l’intensité grimpait d’un cran. Minella après une bonne entame, manquait quatre balles de break pour mener 3-1. Dans la foulée, face à une Tunisienne en pleine confiance l’Eschoise cédait sa mise en jeu sur un jeu blanc (2-3). 

Minella devrait poursuivre

Jabeur, impressionnante dans ses accélérations et efficace au service sur les points importants, écartait deux nouvelles balles de break à 3-4. Mais alors que la Tunisienne servait pour le gain du set à 4-5, Minella accrocheuse et infatigable en défense débreakait (5-5). Avant d’empocher la manche (7-5) sur service adverse dans une chaude ambiance, chez elle à Esch. 

La Luxembourgeoise débutait la seconde manche comme elle avait fini la première et menait vite 2-0 face à une Jabeur très agacée par plusieurs décisions arbitrales défavorables. 

La Tunisienne retrouvait toutefois le fil de son jeu pour débreaker 2-1. Mais Minella répondait du tac au tac 3-1. Puis enchaînait pour s’imposer (7-5, 6-1). 

Elle validait ainsi avant la montée du Luxembourg dans le groupe 1 en 2020. Où figurent cette année des nations comme l’Ukraine ou le Danemark. Reste à savoir si Minella sera encore de la partie. La jeune maman de 33 ans a indiqué qu’elle devrait continuer l’aventure. 

(Nicolas Martin/L’essentiel) – Photos Luis Mangorrinha (Le Quotidien)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here